Régime sans gluten INFO ou INTOX ?

in steemstem •  2 months ago  (edited)

 

L’homme consomme le gluten depuis le début de son existance. Pourquoi la société essaye-t-elle de nous faire croire qu’il est si toxique ? 

 

Il est bien vu dans la société actuelle d’arrêter de consommer du gluten, soit disant pour avoir le ventre plat, retrouver une certaine vitalité ou encore sous prétexte d’avoir des indigestions, ou ballonnements. Je vais essayer de vous faire comprendre pourquoi le gluten n’est pas si mauvais et dans quels cas il est indispensable d’éliminer totalement le gluten de l’alimentation. Mais je vous rassure tout de suite, la vraie maladie qui nécéssite ce type de régime ne touche que 1% de la population voire moins ! 

 

Avant d’arriver dans le vif du sujet qui fait débat en ce moment, il faut commencer par expliquer ce qu’est le gluten précisement. 

Le gluten est un ensemble protéines de stockages de certaines céréales, qui rend la pâte, le pain, etc.. plus visceux et collants. 

Ces protéines se trouvent dans la plupart des céréales, comme le seigle, le froment, l’orge, épautre, … Par contre le maïs, le riz et l’avoine ne contiennent pas de gluten.

 

Il existe 3 catégories de personnes qui appliquent ce régime stricte 

  1. Les personnes souffrants de la maladie Coeliaque
  2. Les personnes avec une hypersensibilité au Gluten
  3. Les personnes qui attribuent tous leurs maux au gluten (à tort)

 

La maladie coealiaque

La maladie coeliaque est une maladie auto-immunitaire déclenchée par le gluten, entrainant une réponse immunitaire et inflammatoire. Cette maladie est définie histologiquement par une atrophie villositaire totale ou subtotale. Cliniquement c’est une maladie auto-immune qui se développe sur un terrain génétique de prédisposition par intolérence aux protéines contenues dans le gluten (blé, seigle, orge). 

La prévalence est de 1/100 à 1/200 en Europe et aux USA. Mais la majorité des cas est asymptomatique ou peu symptomatique.

Le diagnostic se fait surtout entre 20 et 40 ans, et cela va crescendo chez les adultes.

La maladie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et encore plus : 

  • Si le patient a un parent au premier degré qui en souffre 
  • Si le patient est atteint d’une autre pathologie auto-immune

 

La maladie peut être asymptomatique ! Les symptômes peuvent sinon être légers à sévères, notamment un fort amaigrissement. 

La forme classique qui devient minoritaire aujourd’hui se traduit surtout par de la diarrhée chronique et des signes cliniques de malabsorption ( amaigrissement).

Les formes cliniques sont fréquemment confondues avec des troubles fonctionnels intestinaux. (avec un diagnsotic différentiel de colon irritable)

 

Les complications peuvent être variées : 

  • Carence en fer, en vitamine B12
  • Aménorrhée, infertilité, fausses couches
  • Aphtose buccal récidivantes 
  • Signes neurologiques : épilepsie, neuropathie 
  • Dermatite herpétiforme (taches rouges ou sous forme de boutons au niveau des coudes et du bas du dos) 
  • Ostéoporose (perte de substance osseuse)

 

Le diagnostic se fait pas endoscopie, pendant laquelle on réalisera une biopsie.  Lors de l’analyse au microscope, les villosités intestinales seront atrophiées (d’où la diminution d’absorption des nutriments, des carences vitaminiques, et donc de l’amaigrissement). Sur la biopsie on remarquera aussi une nette augmentation de cellules inflammatoire au sein de l’épithélium (des lymphocytes) ainsi que dans la muqueuse. 

Une prise de sang sera nécessaire afin de doser les anticorps anti-endomysium et anti-transglutaminases. Cette prise de sang sera d’ailleurs réalisée en première intention. Si le taux de ces différents anticorps revient élevé, ce sera une indication pour faire l’endoscopie. 

 

Le traitement consiste en l’application d’un régim sans Gluten stricte (RSG), exclure les farines de seigle, blé, orge y compris les aliments et les médicaments contenant ces farines ou leurs dérivés. De plus il faut faire attention aux aliments qui contiennent du gluten “caché”, comme dans certaines charcuteries, bouillons ou soupes industrielles. Ce régime doit etre suivi par une diététicienne expérimentée. Il faudra également corriger les carences vitaminiques (B12), ainsi que les carences en calcium et en fer. 

Ce RSG doit etre maintenu tout au long de la vie ! Le régime est parfois trop contraignant à suivre en collectivité et au restaurant, c’est pourquoi certaines personnes font des écarts. 

Lorsque ces personnes atteintes de la maladie coeliaque mangent du gluten, en fait leur organisme produit des anticorps. Ceux-ci vont détruire la paroi de l’intestin de plus en plus jusqu’à la rendre completement non-fonctionnel ! Or nos intestins (intestin grêle) sont indispensables à la vie ! 

Si le régime est bien suivi, les signes cliniques et les anomalies biologiques diminuent en 1 à  3mois. Les anticorps spécifiques se négativisent après 1an, par contre l’atrophie villositaire ne régesse généralement pas avant 18mois. 

 

Les conséquences de suivre un régime sans gluten sont assez importantes, que ce soit pour les personnes atteinte de cette maladie, mais aussi pour toutes les autres personnes non-malades qui appliquent ce type de régime.

Un régime sans gluten DOUBLE le risque d’accidents cardiovasculaires ! Et augmente aussi le risque de cancers digestifs (oesophage, intestin grêle, côlon) et augmente d’un facteur 4 l’incidence des types de cancers dit “lymphomes”. 

 

L’hypersensibilité au gluten

Comme je vous le disais, plus haut, la deuxième catégorie de personnes qui doivent éliminer le gluten de leur alimentation sont les personnes qui ont une hypersensibilité au gluten. Cette pathologie n’est pas encore très connue ni bien mise en évidence, mais ce qui est certain, c’est que cette hypersensibilité provoque des troubles digestifs, sans plus. Il n’y a PAS de malabsorption des nutriments ! La contrindication de gluten n’est pas absolue, mais préférable pour le bien-être du patient. 

 

De plus en plus de gens présentants des symptômes digestifs optent pour un régime sans gluten alors qu’ils n’ont pas de maladie coeliaque démontrée.  Ça peut éventuellement améliorer les symptomes mais c’est probablement dû au fait qu’un régime sans gluten retire de facto une multitude d’autres aliments !

 

Tous les nouveaux produits sans gluten qui sont sur le marché, sont une énorme pub pour l’industrie agroalimentaire. De plus les régimes sont hyper à la mode. Tout le monde veut essayer de manger sainement et éviter de consommer des produits qui pourraient donner telle ou telle maladie, ce qui est normal. Mais la société ne véhicule pas toujous les bons messages sachez-le. 

Je ne ferai que le répéter, mais les personnes qui suivent un régime sans gluten sans en avoir besoin augmentent inutilement leur risque d’événements cardiovasculaires ! 

 

Vous l’aurez bien compris le régime sans gluten est nécessaire et vital à certaines personnes, mais inutiles pour les autres !  

 

Pour les plus curieux : 

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0740002006001535

https://www.rtbf.be/info/societe/onpdp/detail_les-regimes-sans-gluten-sont-ils-reellement-benefiques-pour-la-sante?id=9603338&gclid=EAIaIQobChMIv5_a-aK65wIVh7PtCh3t5A4DEAAYAyAAEgKlHvD_BwE

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0369811411000472


 

 

Kiss

D. 

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Great information - thanks

7e mot, débit

Ouille désolée pour cette faute de frappe
Je change ça tout de suite

Posted using Partiko iOS

Merci pour cet information bien utile.

Interesting thread

Congratulations @debo-medstudent!
Your post was mentioned in the Steem Hit Parade in the following category:

  • Pending payout - Ranked 2 with $ 51,16

Thanks

Avec plaisir @debo-medstudent. Excellent post en tout cas!

Si tu le souhaites, ton vote pour moi en tant que witness est le bienvenu.

  ·  2 months ago (edited)

"L’homme consomme le gluten depuis le début de son existance"
Comment dire... Non ? Depuis 10 000 ans et le début de l'agriculture peut-être, et encore les variétés de cette époque étaient tout à fait différentes et le blé n'était pas du tout la culture dominante.
Donc non la consommation de gluten par l'homme est très récente, au maximum 0.5% du temps depuis l'apparition de l'homo-sapiens...

La question serait donc : pourquoi nous fait-on bouffer des trucs qui n'existent pas de manière naturelle tout en nous faisant croire que c'est tout à fait normal ? Même question pour les huiles végétales par exemple, qui n'existent que depuis les années 1920 (excepté l'huile d'olive mais la méthode d'extraction pour l'huile d'olive est tout à fait différente).

Bref, je downvote car 55$ pour un article de qualité scientifique extrêmement douteuse me paraît trop.

D'accord, je vous l'accorde. Mais le but de mes articles est de faire une vulgarisation de la médecine.
Le but de cet article en particulier était de mettre en évidence le concept des régimes sans gluten avec leurs bienfaits et leurs inconvénients. Je suis désolée si l'extrapolation cette première phrase vous a bloqué dans la lecture de cet article, c'est dommage.
Concernant la qualité scientifique, je me base sur mes cours de médecine, des études fondées, et des articles universitaires, à vous de juger.

Aucun problème, j'ai lu tout l'article, l'explication des différents degrés d'intolérance au gluten était très bien, et il faut souligner qu'effectivement le gluten ne va pas résoudre tous les problèmes du monde, ce que certaines personnes croient.

C'est plus que

  1. le gluten est littéralement une invention humaine et n'existe pas dans la nature (ou alors dans des quantités infimes, rien à voir avec ce qu'on a aujourd'hui)
  2. manger sans gluten n'implique aucun risque pour la santé si on a une bonne alimentation.

Les études démontrant des risques à manger gluten-free sont faites sur des gens qui mangent SAD (Standard American Diet) et effectivement là-bas les pains, les céréales, etc... sont tous fortifiés et donc ressemblent plus à des compléments alimentaires qu'à de la nourriture à proprement parler, et stopper le gluten peut entraîner des carences nutritionnelles dans un régime déjà fortement déficitaire en vitamines et minéraux.

Mais pour quelqu'un mangeant correctement (viande de qualité, poisson, légumes et glucides) alors le gluten (sa consommation ou sa non-consommation) n'a aucune incidence négative sur la santé.

Donc dire que manger sans gluten accroît les risques d'accident cardiovasculaire ou de cancer n'est vrai que dans la mesure où la personne a de grosses carences nutritionnelles, aggravées par l'arrêt d'aliments fortifiés lors de l'adoption d'un régime sans gluten.