LE sujet tabou des femmes, comment ça marche ?

in steemstem •  6 months ago  (edited)

 

Tous les mois, elles sont au rendez-vous, elles vous font mal, changent votre humeur et pleins de choses encore. Vous l’avez compris mesdames, je parle bien des fameuses menstruations. 

Quand on parle de menstruations, on pense aux femmes bien évidemment et aussi au sang. 

C’est un sujet tabou pour beaucoup de personnes, mais aujourd’hui j’ai décidé d’éclairer un peu le mécanisme de ce phénomène obscure. 

 

Pour commencer, je vais vous résumer le cycle menstruel de la femme. L’objectif de ce cycle est d’ovuler, d’accueillir un spermatozoïde et d’implanter un embryon. 

Le cycle ovarien débute le premier jour des règles. Il comporte 2 phases : 

  1. Folliculaire (14 jours mais peut varier) = développement du follicule 
  2. Ovulatoire ou phase lutéale (14 jours fixes) = ovulation 


Les hormones féminines subissent de grandes variations au cours du cycle. 

La FSH (hormone folliculostimulante) est une hormones produite par l’hypophyse qui est une petite glande au centre du cerveau. La concentration de cette hormone va augmenter à partir du 1er jour du cycle pour atteindre un pic 12h avant l’ovulation et diminuer ensuite en phase lutéale. La FSH aura pour effet de stimuler le développement de la granuleuse, qui est une couche de cellule entourant l'ovocyte.

 

La LH (hormone lutéinisante) est aussi une hormones impliquée dans le cycle menstruel de la femme. Cette hormone est synthétisée par l’hypophyse également. La concentration en  LH va augmenter très rapidement juste après l’ovulation et revient ensuite à une niveau bas pendant la phase lutéale. Cette hormone va permettre de stimuler la formation de l’ovocyte et son ovulation.

 

Les oestrogènes (encore un autre type d’hormone) et vont être sécrétés par les folicules eux-même. Les oestrogènes vont donc être en plus grande concentration lors de la phase folliculaire. Une fois qu’un follicule a été sélectionné, (selection de l’ovocyte qui va se développer jusqu’à l’ovulation et devenir ainsi un ovule), il y aura un pic d’oestrogènes. 

 

Il y a encore une dernière hormone impliquée dans ce cycle si complexe, c’est la progestérone. Cette hormone est produite par le corps jaune de l’ovaire (le corps jaune est la cicatrice provoquée par l’ovulation au niveau de l'ovaire, il produit des hormones (progestérone) afin d’éviter l’apparition des règles en cas de fécondation. Si grossesse il y a, la taux de progestérone et d’oestrogènes va être maintenu élevé les 3 premiers mois grâce à la production d’HCG, l’hormone de grossesse, qui prend le relai de la LH. En effet, la LH (hormone hypophysaire) stimule les ovaires à sécréter de la progestérone, au fur et à mesure de la grossesse la progestérone sera aussi produite par le placenta. En phase lutéale, c’est-à-dire après l’ovulation, le corps jaune produit une grande quantité de progestérone.  En fin de phase lutéale, le corps jaune se change en corps blanc qui est une cicatrice fibreuse et ne sait plus synthétiser de la progestérone. La chute de progestérone provoque alors l’apparition des règles. Cette hormones est aussi à l’origine de l’élévation de la température corporelle.  Cette température redescend peu avant la réapparition des règles.

 


 

L’endomètre est composé de 2 couches distinctes. 

Une couche basale, résiduelle. Elle contient le fond des glandes utérines et les artères basales. Ces artères et glandes persistent lors des règles et permettent la régénération de l’endomètre lors du cycle suivant. 

Il y a aussi une couche fonctionnelle. Celle-ci contient le corps des glandes utérines et les artères spiralées. Cette couche sera détruite et desquamera lors des règles. Les artères spiralées se développent à partir des artères basales lors de la phase folliculaire. 


 En résumé : 

Jour 1 à 5 : phase de desquamation : menstruations et perte de la couche fonctionnelle

Jour 5 à 15 : phase proliférative, accroissement et régénération de la couche fonctionnelle sous l’action des oestrogènes sécrétées par le follicule dominant.

Jour 16 à 28 : phase sécrétoire : migration des vacuoles sécrétoires des glandes utérines, préparation à l’accueil d’un embryon sous l’action de la progestérone. 

 

La fin de la phase lutéale marque le début des règles. L’endomètre est gonflé et est tout moelleux pour acceuillir un éventuel  ou embryon. 

La progestérone inhibe l’action des différentes cellules et facteurs pro-inflammatoires (cytokines, interleukines, et prostaglandines). La diminution de progestérone en fin de cycle permet donc une élévation de celles-ci. Ce qui provoque une activation des cascades inflammatoires et de dégradation de la matrice endométriale pour déclencher les règles.

C'est à cause de la chute de la progestérone et à la réaction inflammatoire induite que les douleurs apparaissent. Les douleurs de règle proviennent aussi de la contraction du muscle utérin. Pour soulager les femmes si la douleur est trop forte, il est conseillé de combiner un anti-inflammatoire et un anti-douleur. Ensemble ces 2 médicaments vont avoir un effet de synergie et augmenter leur efficacité.

L’arrêt des règles se produit suite à l’augmentation des taux d’oestrogènes.

 

Pour info, les règles sont constituées à 75% de sang, les 25% restants sont des sécrétions et restes cellulaires de l’endomètre.

 



 

 

Avant de continuer, il faut faire un petit point sur la coagulation et la fibrinolyse dans notre corps. 

La coagulation sert à arrêter un saignement et grâce à toute une série de mécanismes à boucher le trou formé. La coagulation est régulée par plusieurs facteurs de coagulation (V, VII, VIII, IX, X, etc..). La prothrombine, qui est un des facteurs de coagulation, circule librement dans le sang sous forme inactive. Une fois clivée, elle s’active en protéase (pour dégrader des protéines) et va dégrader le firbinogène pour l’activer en fibrine ; entrainant ainsi la formation du thrombus. 

Un thrombus est un caillot dans les vaisseaux sanguins qui est formé par un agrégat plaquettaire et de fibrine (les plaquettes sont présentes dans le sang et participent aussi à la coagulation). Cet agrégat va adhérer à la paroi du vaisseau et peut dans certains cas obstruer complètement le vaisseau sanguin.

La fibrinolyse est comme son nom l’indique la dégradation de ce caillot. La fibrinolyse est un mécanisme enzymatique de dégradation de la fibrine, dépendant de la plasmine. La plasmine est une protéase (détruit les protéines comme la fibrine) produit par le foie. 

Pendant la phase de menstruation, la plasmine aura une activité augmentée dans l’endomètre. 

Durant cette période, la matrice extracellulaire de l’endomètre est dégradée par des métalloprotéinases matricielles (MMP), entrainant la rupture des petits vaisseaux. 

Suite à la rupture de petits vaisseaux des microthrombi vont etre formé afin de réduire les pertes de sang.  Cependant, comme je vous le disais, lors de la phase de menstruation, la plasmine est beaucoup plus active. Les microthrombi (caillots) vont donc être dégradés par la plasmine. Celle-ci va détruire les caillots formés dans les petits vaisseaux. L’activité de firbinolyse est très importante ce qui provoque une hémorragie. 

 

En moyenne la perte de sang pendant les menstruation est de 80 mL en 5 jours. 

Si la perte de sang est supérieure à cette norme, on parle de ménorragies. Et lorsque des saignements surviennent en dehors des périodes de règles, on appelle ça des métrorragies. 

 

 

 

 Pour les plus curieux : 

https://eurekasante.vidal.fr/maladies/sexualite-contraception/contraception-feminine.html?pb=hormones-feminines-cycle-menstruel

https://www.gynandco.be/fr/les-hormones-du-cycle-menstruel/

https://medicusgallery.com/collections/wall-art/products/uterus-anatomie-aquarelle?variant=30181694144565

https://journals.openedition.org/terrain/14162

http://www.cngof.fr/communiques-de-presse/103-le-cycle-menstruel

https://journals.openedition.org/clio/114

http://psychaanalyse.com/pdf/la_terre_des_femmes_et_ses_magies_chapi1.pdf

https://dial.uclouvain.be/pr/boreal/object/boreal:25311

https://books.google.be/books?hl=fr&lr=&id=X02uDwAAQBAJ&oi=fnd&pg=PT12&dq=gynécologie+cycle+menstruel&ots=xynMxMwWLk&sig=juP0639ofU93Gd9IWkhMtF1JEOA&redir_esc=y#v=onepage&q=gynécologie%20cycle%20menstruel&f=false

https://archive-ouverte.unige.ch/unige:97559

https://www.aquaportail.com/definition-10814-cycle-menstruel.html




Kiss 


D. 

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Coucou @debo-medstudent,
Top comme d'hab. Tu aurais pu évoquer la ménopause du coup, non ?
Je peux te demander stp de penser à mettre les sources de tes images.

A bientôt pour un prochain post passionnant.

Merci ;)
Je comptais faire un article à part sur la ménopause, car sinon je pensais que ça allait faire trop long, merci pour la proposition.
Bien sur, je vais essayer d'être plus régulière pour les sources des images. Normalement la plupart du temps je mets les liens des images à la fin de l'article. Ici il y avait une photo qui venait de mon cours et je n'ai pas retrouvé la source. Tu trouves qu'il faudrait que je mette les liens pour les images de manière plus claire ?
Merci pour ces conseils en tout cas !

Avec plaisir c'est un peu mon rôle :) il me semble que la façon la plus claire est comme cela https://steempeak.com/fr/@corsica/soigner-ses-maux-en-douce-2.
Regarde les posts de lemouth. Après tu fais comme tu veux le tout c'est qu'elles y soient.



This post has been voted on by the SteemSTEM curation team and voting trail. It is elligible for support from @curie and @minnowbooster.

If you appreciate the work we are doing, then consider supporting our witness @stem.witness. Additional witness support to the curie witness would be appreciated as well.

For additional information please join us on the SteemSTEM discord and to get to know the rest of the community!

Thanks for having used the steemstem.io app. This granted you a stronger support from SteemSTEM. Note that including @steemstem in the list of beneficiaries of this post could have yielded an even more important support.