Un bébé n'est pas une poupée !

in health •  3 months ago 

En cette période de confinement, j'ai une pensée particulière à toutes les personnes confinées avec des proches violents et agressifs. Malheureusement c'est un fait, beaucoup de femmes sont confinées avec leur "compagnon"/ bourreau qui les maltraitent, et on parle déjà un peu plus dans l'actualité.
Mais on ne parle pas assez des tout petits. Les bébés qui sont maltraités par leur parents, nounou ou proches.
Aujourd'hui j'avais envie de vous parler d'un sujet important et malheureux, le syndrome du bébé secoué.

Un bébé pleure, c'est un fait bien connu, c'est sa manière à lui de communiquer ou d'exprimer son mécontentement. Dans certains cas, la fatigue aidant, les adultes peuvent perdre patience et tenter de raisonner l'enfant en le secouant ... et cela a des conséquences dramatiques.

Lorsqu'un bébé est secoué, son petit cerveau tout mou à l'intérieur de sa boite crânienne se met à bouger d'avant en arrière. En bougeant à l'intérieur du crâne rigide, le cerveau arrache des structures vasculaires, des petits vaisseaux avec lui, ce qui provoque des hémorragies.

Alors pour comprendre les mécanismes derrière ce phénomène faisons un point d'anatomie.
Le parenchyme cérébral est entouré d'une très fine couche de tissu qu'on appelle la pie-mère. Ce tissu adhère à la surface du cerveau. Ensuite il y a un petit espace qu'on appelle l'arachnoïde. L'arachnoïde porte bien son nom, car il ressemble à une toile d'araignée, et c'est à travers cet espace que circule le LCR (liquide céphalo-rachidien). Ce liquide circule autour du cerveau, et va jusque qu'en bas de la colonne vertébrale, autour de la moelle. Il sert de protection et de nettoyage principalement.
Au-dessus de l'arachnoïde se trouve encore un nouveau feuillet, plus épais cette fois, appelé la dure-mère. C'est juste au dessus de la dure-mère que se trouve des sinus veineux. Ensuite il y a la surface des os du crâne.
Dans le cas du syndrome du bébé secoué, il est important à noter qu'il y a des veines qui partent des sinus pour se prolonger dans le parenchyme cérébral ou dans l'arachnoïde.

Le cerveau d'un bébé n'est pas encore tout-à-fait formé. Son cerveau ne remplit pas l'entièreté du volume crânien. Lorsqu'un bébé est secoué, il n'y a pas d'impacts physiques externes, mais à l'intérieur le cerveau bouge et cogne contre les parois du crâne. En bougeant ainsi, en plus des chocs provoqués, le cerveau arrache littéralement les petites veines qui traversaient l'arachnoïde, et cela crée des hémorragies.
Le sang va alors s'accumuler partout dans le cerveau, ce qui augmente fortement la pression intracrânienne.
Avec cette pression qui augmente, cela compresse toutes les structures cérébrales. Et notamment les globes oculaires, le sang pousse sur toutes les structures et crée par exemple des oedèmes et hémorragies dans le fond de l'oeil.
A terme, si le cerveau est trop compressé, des nerfs et autres faisceaux nerveux seront écrasés, cela causera des vomissements, des convulsions, des altérations de la conscience, et plongera l'enfant dans un coma profond.

(Lors de l'examen clinique, on observe parfois des lésions osseuses, signes de maltraitance de l'enfant.)

Si le coma et/ou l'hémorragie est trop importante, le cerveau sera en hypoxie. Cela signifie qu'il n'aura plus assez d'oxygène pour fonctionner et donc les neurones vont mourir. Cela crée des lésions neurologiques souvent irréversibles que l'enfant gardera toute sa vie.

En résumé voici les différents symptômes d'un bébé qui a été secoué :

  • vomissements
  • somnolence
  • convulsions
  • comportement irritable
  • malaise
  • ...

Bien souvent, quand un bébé est amené à l'hôpital avec tous ces symptômes, on ne dit pas aux médecins que l'enfant a été secoué. C'est alors, par une série d'analyses (examen du fond d'oeil, IRM cérébrale, ...) que le diagnostic délicat est établi.
Le rôle du médecin n'est pas de dire qui est le coupable mais bien de sauver son petit patient. Il est donc très important pour lui de connaitre la cause pour mieux adapter son traitement. De plus, si le diagnostic n'est pas clairement établi, et que l'enfant rentre chez lui, il risque d'encore être secoué.

Dans ce cas, le traitement sera principalement chirurgical. Essayer de décompresser le cerveau, d'évacuer le sang est primordial. Ensuite, le traitement sera médical, donner des médicaments pour calmer les convulsions entre-autre.
Si l'enfant a la chance de survire à cet événement tragique, il devra avoir de longues séances de kinésithérapie afin de récupérer un maximum de capacités.

Un enfant sur 3 va décéder...

Le rôle des soignants ne s'arrête par là. Il est important que les professionnels de la santé comprennent la détresse des parents. Dans ce cas, il faut diriger ces parents fatigués et désespérés vers des centres spécialisés et/ou psychologues. En Belgique il existe notamment "village indigo", c'est une maison de répit qui permet d'accueillir des enfants avec des pathologies pour laisser les parents souffler un peu, et éviter des drames. (le lien se trouve ci-dessous).

https://www.chusj.org/fr/soins-services/S/Syndrome-du-bebe-secoue/Tout-ce-qu-il-faut-savoir
https://www.hopitalpourenfants.com/info-sante/traumatologie/ce-que-tout-parent-doit-savoir-sur-le-syndrome-du-bebe-secoue

(image3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_du_bébé_secoué
(image2)https://fr.wikibooks.org/wiki/Neurosciences/Les_méninges_et_le_système_ventriculaire
https://www.villaindigo.be
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2805974/

Kiss
D.

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Thanks for your contribution to the STEMsocial community. Feel free to join us on discord to get to know the rest of us!

Please consider supporting our funding proposal, approving our witness (@stem.witness) or delegating to the @steemstem account (for some ROI).

Please consider using the STEMsocial app app and including @stemsocial as a beneficiary to get a stronger support. 
 

Vivre avec ses enfants 24/7 est tout une aventure en ces temps de confinement, et des fois, c'est dur pour les nerfs. Mais ca permet aussi d'avoir de nombreux bons moments qui n'auraient pas pu avoir lieu en temps normal :)

PS: je sais c'est un peu hors sujet...

Ho oui, bien sur, il y a aussi pleins de points positifs à rester en famille 😊

Tout a fait. Il faut juste arriver a gerer ;)